Fermer

Master Commerce Électronique

Partenaire(s) Université de Strasbourg
Durée 1 an (environ 425 heures )
Prochaine formation 15 mars 2019
(délai de préinscription: 5 février 2019; délai de remise du dossier de candidature: 9 février 2019)
Horaires En journée les vendredis et les samedis
Lieu Luxembourg
Méthode d'évaluation Contrôle continu, examens oraux et écrits, soutenance de mémoire
Certification Master Commerce Électronique
Conditions préalables
  • diplôme de niveau Bac+4 dans le domaine de l’Administration économique et sociale (AES), du Droit, de l’Informatique, Marketing ou équivalent.
  • possibilité de VAPP (validation des acquis professionnels et/ou personnels) pour les non titulaires des prérequis ayant minimum 3 ans d’expérience professionnelle en gestion, marketing ou informatique.
Admission La sélection des candidats est faite par un comité de sélection sur base d' un dossier de candidature et d'un entretien de motivation sur convocation.
Frais d'inscription 7.500 € (non-contractuel)
Le participant à la formation et son employeur peuvent profiter d'aides financières.

Objectifs

Objectifs:

Le Master Commerce Électronique a pour ambition de former des managers capables :

  • d’intégrer les enjeux de l’économie numérique mondialisée et les nouvelles technologies de l’information et de la communication dans la stratégie commerciale de l’entreprise,

  • de concevoir, développer, planifier, utiliser, faciliter et gérer les projets commerciaux ou de création de services en ligne (e-commerce),

  • de manager une équipe pluridisciplinaire et multiculturelle impliquée dans des projets de commerce électronique en facilitant la réalisation d’objectifs tant qualitatifs que quantitatifs,

  • d’étudier l’ensemble des aspects managériaux et techniques liés à l’utilisation des TIC en tenant compte d’une approche responsable et durable et d’un cadre légal conforme, adapté et pertinent,

  • d’avoir un état d’esprit ‘start up’, de maîtriser les fonctionnements agiles et d’acquérir les compétences en Leadership High tech.

Outre l’acquisition de connaissances pluridisciplinaires : Économie numérique, management, droit, technologies et marketing le parcours s’appuie sur l’acquisition de méthodes et de savoir-faire à valider (gestion de projet, veille et intelligence économique, entrepreneuriat…) et insiste sur l’innovation et son financement.

Les étudiants doivent acquérir des compétences transversales qui reposent sur :

  • un apprentissage pluridisciplinaire,

  • une pratique de la gestion de projet (learning by doing),

  • une méthodologie de la prise en compte des ressources du territoire au travers des réseaux d’excellence et des clusters,

  • une utilisation des outils digitaux comme accélérateur de travail collaboratif et de l’open innovation,

  • une initiation à la capitalisation et la restitution de la connaissance au travers d’outils sur le net pour développer leur e-réputation,

  • une maîtrise de l’anglais des affaires.

Public cible

Public cible et conditions d'admission:

Cette formation s’adresse à des étudiants en formation continue disposant d’un diplôme de niveau Bac+4 dans le domaine de l’Administration économique et sociale (AES), du Droit, de l’Informatique, du Marketing ou équivalent.

Pour les non titulaires des prérequis mais ayant a minima trois ans d’expérience professionnelle en gestion, marketing ou informatique, une VAPP (validation des acquis professionnels et/ou personnels), peut être sollicitée.

Programme et organisation

Organisation

Les cours ont lieu les vendredi et samedi en journée à Luxembourg.

Le congé individuel de formation permet de se libérer pour un certain nombre de jours dans le but de suivre une formation.

Programme*

Unité d'enseignement (UE)

Intitulé de l'UE

Contenu

UE 1 :


Introduction à l’économie numérique (9 ECTS)
  • Contexte général en Europe de la transformation numérique
  • Politiques de l’innovation et écosystèmes innovants. Financements
  • Approche comparée Entreprendre au Luxembourg et Frenchtech
  • Technologies clés : Big Data, IOT, IA, Robots Blockchain ….
  • Contexte transfrontalier
  • Numérique et Développement durable : les Green IT – Smart Cities
  • RSE & Numérique
  • Cybermenaces - Cybersécurité
UE 2 : Enjeux et cadre juridiques du commerce électronique (9 ECTS)
  • Propriété intellectuelle : droit d'auteur, droit des signes distinctifs
  • Le contrat
  • La protection du consommateur
  • Le Règlement EU - RGPD
  • La publicité en ligne et le droit à l’information des consommateurs
  • Fiscalité du commerce électronique. Paiement en ligne
  • Droit communautaire : médiation consommateurs /entreprises
  • Droit du numérique : les contrats d'externalisation et sécurité des SI
UE 3 : Architectures technologiques et approche technique (9 ECTS)
  • Sécurité de l'information et paiement sécurisé
  • Bases de données
  • Data warehouse
  • Enjeux techniques de la virtualisation et du Cloud - Modèles d'externalisation (SAAS…)
  • Transactions en ligne et paiement SEPA
  • Portails de services mobiles
  • Rédaction d'un cahier des charges technique
  • Ergonomie et interface graphique
  • Architecture des réseaux et sécurité - Identité numérique
UE 4 :
Stratégie et valorisation des données (3 ECTS)
  • Big data et commerce électronique
  • Stratégie et cycle de vie de la donnée
  • Data management plan
  • Valorisation des plateformes de E-services
UE 5 :

Cybermarketing (9 ECTS)
  • Fondamentaux du marketing
  • Stratégie marketing
  • Email marketing
  • Acquisition de clientèle B to C, B to B
  • Approche marketing des services mobiles
  • CRM /CXM Communication et performance digitale
  • Retour d'expérience de l'usage des réseaux sociaux
  • Management des compétences interculturelles
  • Écriture web, charte éditoriale, carte heuristique, plan média
UE 6 :

La Logistique du commerce électronique (3 ECTS)
  • Enjeux de la logistique du commerce électronique
  • Benchmarking des offres de prestataires logistiques
  • Élaboration d'un cahier des charges logistique
  • Logistique et développement durable
UE 7 :

Insertion professionnelle (18 ECTS)
  • Stratégie de positionnement d'entreprises
  • Gestion et communication de projet
  • Approche juridique de l'entreprise
  • Stratégie, business plan, plan de financement
  • Intelligence économique et veille technologique
  • Anglais

*programme non contractuel et susceptible de modifications

Conditions générales

Article 1 - Inscription à la formation

Le candidat doit se préinscrire, en vue de recevoir un dossier de candidature, à compléter et à déposer.
La fiche de préinscription est disponible sur le site suivant :
https://www.lllc.lu, ou à l’adresse suivante :

Chambre des salariés
Luxembourg Lifelong Learning Center (LLLC)
13 rue de Bragance - L-1255 Luxembourg
T +352 27 494 600 - F +352 27 494 650
formation@LLLC.lu - www.csl.lu

Elle est à renvoyer à cette même adresse par courrier, e-mail ou par porteur.
Le dossier de candidature est à déposer à la même adresse accompagné de toutes les pièces requises.

Article 2 - Diplôme(s) requis

Cette formation s’adresse à candidats disposant d’un diplôme de niveau Bac+4 dans le domaine de l’Administration économique et sociale (AES), du Droit, de l’Informatique, Marketing ou équivalent.

Pour les non titulaires des prérequis mais ayant a minima trois ans d’expérience professionnelle en gestion, marketing ou informatique, une VAPP (validation des acquis professionnels et/ou personnels), peut être sollicitée.

Article 3 - Admission à la formation

Une commission constituée par les institutions organisatrices décidera de l’admission du candidat à la formation. La commission est souveraine dans ses décisions et se réserve le droit de ne pas donner suite à une candidature.

Si le dossier est retenu lors de la phase de présélection, le candidat est convoqué à un entretien de motivation devant la commission.

Le candidat reçoit un courrier l’informant de son admission ou de son refus.

En cas d’admission, une facture lui est également envoyée par courrier.

L’admission à la formation n’est effective qu’après réception du paiement des frais d’inscription par le LLLC.

Article 4 - Paiement des droits d’inscription

Le prix de la formation peut faire l’objet d’une modification.

Le candidat est tenu d’effectuer le paiement des droits d’inscription selon les instructions figurant sur la facture.

A défaut de paiement, le candidat est considéré comme non-inscrit, ce qui l’empêche de participer aux cours, examens et soutenances de mémoire. Il ne pourra se voir délivrer aucune attestation de participation ni aucune communication ni aucun résultat en lien avec cette formation.

La Chambre des salariés engagera les poursuites judiciaires nécessaires au recouvrement des droits d’inscription, notamment par voie de saisie sur salaire et moyennant des dommages et intérêts.

Article 5 - Annulation de la formation

En cas d’annulation de la formation par le LLLC, notamment lorsque le nombre requis de candidats n’est pas atteint, les droits d’inscription versés seront remboursés.

Article 6 - Abandon de la formation

Un abandon de la formation par le candidat doit être signalé par écrit au secrétariat du LLLC dans les meilleurs délais.

Les droits d’inscription restant à payer dépendent de la date de notification de l’abandon :

Abandon plus de 7 jours ouvrables avant le début des cours : remboursement intégral.

Abandon moins de 7 jours ouvrables avant le début des cours : remboursement de 90%.

Abandon après le début des cours : la totalité des droits d’inscription est à payer à la CSL.

Dans certains cas exceptionnels (maladie grave, accident du candidat…), le LLLC peut procéder à un remboursement. Les décisions prises en la matière par le LLLC sont sans appel et sans motivation.

Article 7 - Intervenants et contenu

Le contenu des unités d’enseignement, une éventuelle liste des intervenants, ainsi que le programme figurant dans la brochure ou sur le site internet sont susceptibles de modifications.

Article 8 - Dates et lieux de la formation

Les dates et lieux de la formation seront communiqués par le LLLC une fois le paiement des droits d’inscription reçu.

Article 9 - Présence à la formation

La présence aux cours est obligatoire. Elle est documentée par la signature de fiches de présence distribuée par l’intervenant lors des cours.

Article 10 - Notifications de communications en cours de formation

Le candidat aura le droit de donner sa préférence quant à une communication par courrier papier ou courrier électronique des informations notifiées par le LLLC au cours de la formation.

Article 11 - Certification

Pour l’obtention du Master « Commerce électronique », émis par l’Université de Strasbourg, le participant doit avoir suivi et validé tous les modules.

Il doit avoir présenté avec succès un mémoire.

Article 12 - Règlement des examens

Les épreuves d’admission au diplôme sont réglées par le règlement des examens de l’Université de Strasbourg.

Article 13 - Copies d’examen

Les copies d’examen et de mémoires seront conservées par le LLLC pendant 3 ans.

Article 14 : Protection de vos données personnelles

Nous vous invitons à prendre connaissance de tous vos droits en matière de protection de vos données personnelles sur https://www.csl.lu/fr/rgpd .

Article 15 : Droit à l’image

En acceptant les présentes conditions générales, vous donnez votre autorisation à ce que des photos vous identifiant personnellement (notamment lors de la remise des diplômes) soient publiées sur les sites internet de la CSL et notamment sur celui du LLLC, sur les réseaux sociaux utilisés par la CSL, aussi que dans diverses publications de la CSL.

Certification

Certification:

Le diplôme du Master Commerce électronique, est délivré par l’Université de Strasbourg sans mention spécifique du lieu de formation.

Partenaire

Luxembourg lifelong learning centre offre cette formation en partenariat avec :

L’UNIVERSITÉ DE STRASBOURG :
UNE GRANDE UNIVERSITÉ PLURIDISCIPLINAIRE RHÉNANE


L'Université de Strasbourg accueille plus de 50 800 étudiants chaque année dont 20% d'étudiants étrangers, 5300 enseignants chercheurs et personnels, 35 unités de formations et recherches, 72 unités de recherche.

L'offre de formation de l'Université de Strasbourg du niveau Bac +2 jusqu'au niveau du doctorat couvre l'ensemble des principaux champs disciplinaires de l’enseignement supérieur.

Les unités de recherche sont réparties suivant quatre secteurs de recherche : Droit, Économie et gestion, Lettres, Sciences humaines et sociales, Sciences et technologies et Santé.

Plusieurs de ces unités de recherche sont des pôles d'excellence dans leur domaine comme le droit européen, la biologie, les biotechnologies, les médicaments, la chimie, la physique des matériaux, les sciences de l'espace ou encore les sciences humaines et sociales au travers, notamment, des activités de la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme – Alsace (Misha).

L'université de Strasbourg est membre de plusieurs réseaux européens axés sur la recherche, l'échange d'étudiants ou encore la mise en place de diplômes communs. Les trois réseaux principaux qui sont :

Eucor – Le Campus européen, crée en 1989 à l'initiative de l'université de Bâle, qui regroupe les universités de la région du Rhin Supérieur que sont l'Institut de technologie de Karlsruhe, l'université de Bâle, l'université de Fribourg-en-Brisgau, l'université de Haute-Alsace et l'université de Strasbourg, la ligue européenne des universités de recherche (LERU) qui regroupe vingt-deux des universités et le réseau d'Utrecht qui est un groupement de coopérations inter-universitaires en Europe.

La Chambre des salariés (CSL)

La Chambre des salariés (CSL)

Une structure indispensable pour défendre les intérêts des salariés

Chambre des salariés (CSL), créée suite à l’introduction du statut unique, compte quelque 500.000 ressortissants. Elle joue un rôle de consultation et de réflexion dans la procédure législative du pays. Son avis est requis sur tous les projets de loi touchant ses essortissants avant le vote définitif par la Chambre des députés.

Elle élabore des publications sur des dispositions légales en matière de droit du travail, de droit de la sécurité sociale, elle publie des prises de position et des avis sur des sujets économiques et sociaux et organise des conférences publiques en relation avec le monde du travail.

La CSL nomme les représentants des salariés et des retraités qui siègent au sein de la Caisse nationale de santé, de la Caisse nationale de l‘assurance pension, du Tribunal du travail et des juridictions de la sécurité sociale. Elle propose des formations aux salariés et à leurs représentants dans son Centre de formation et de séminaires (CEFOS) à Remich qui dispose d’une structure multifonctionnelle pour l’organisation de réunions et de conférences.La formation continue pour adultes est une activité principale de la CSL.

Le Luxembourg Lifelong Learning Center (LLLC), la formation continue de la CSL, propose un grand panel de cours du soir, de séminaires, de formations universitaires, de formations spécialisées et de certifications professionnelles.